ALPHA OMAR DISSA

« Personne ne croyait que j’allais être où je suis actuellement »

Il est des gens qui déjouent les pronostics et font mentir les prédicateurs et autres visionnaires. Alpha Omar Dissa, « l’étoile » de Kangala a réussi le pari de monter sur les hautes marches. L’ancien ministre de l’énergie et des mines, la quarantaine non encore atteinte, est professeur titulaire depuis 2017. Un parcours scolaire et universitaire avec « Zéro faute » qu’il convient de dupliquer et même de promouvoir. Le professeur a toujours des ambitions, aller encore plus loin. Mais où ? La confidence nous est faite.  

Un calme légendaire, comme chez tous ceux qui occupent leur esprit par des pensées positives et tournées vers la quête de solutions aux problèmes du monde. Une stature qui d’emblée n’emballe pas nombre de personnes. Mais au bout de quelques instants d’échanges, l’on se rend compte du potentiel immense qui se cache en cet homme haut de 173 cm (1,73 m). Né à Kangala dans le Kénédougou le 8 novembre 1978, il est inscrit en classe de CP1 comme la plupart des enfants de son âge. Mais lui aura un parcours primaire raccourcis d’une année. En effet, dès le premier trimestre de la classe de CM1, les enseignants ont réalisé qu’il était capable de passer le certificat d’étude primaire (CEP). Il est ainsi inscrit parmi les candidats. Sans difficultés, il obtient le CEP avec à la clé l’entrée en 6ème. Les portes du lycée provincial de Orodara, actuellement « Djogolo Traoré » lui sont ouvertes. Le natif de Kangala impose ainsi sa suprématie à partir de la classe de 6ème essentiellement dans les mathématiques. « Au lycée la 6ème se passait très bien, beaucoup pensait que je n’allais pas tenir, mais à la fin j’ai terminé 3ème de la classe. » avoue-t-il car ces derniers se fondaient sur le fait qu’il ait quitté un village pour la ville.

Elève avec pour seul loisir les études, son profil scientifique lui est imposé par la force des choses, « dès la 5ème,et la 4ème déjà, mon caractère, mon profil de scientifique était déjà affiché.  En 5ème par les mathématiques et en 4ème par les sciences physiques. ». Cela était également soutenu par un effort et sacrifice énormes. « Il arrivait des fois, ou je tirais les cours d’éducation physique et sportive pour aller faire des exercices de mathématique et physique chimique. Il arrivait des fois ou je m’en sortais avec une note de 20/20 en mathématique. », soutient-il.

Une « étoile » stigmatisée

« Au lycée, j’étais stigmatisé comme un élève qui n’a pas de loisir, qui n’avait rien d’autre à faire, si ce n’est pas étudier. Et en même temps qu’on était stigmatisé, en était comme une étoile au lycée. Beaucoup nous prenais pour exemple, comme repère ». Boursier depuis la classe de 6ème, il envoyait ses pécules aux parents que lui en renvoyaient en cas de besoins. Cette situation ne lui permettait pas donc de s’offrir certaines faveurs comme certains de ses camarades. Malgré sa situation financière souvent difficile, Alpha Omar DISSA se fixe sur ses objectifs et passe par tous les bons moyens pour les atteindre. Et pour lui, le secret de la réussite c’est le travail. C’est pourquoi il n’hésite pas à accompagner des étudiants en quête de diplômes, « Ce que je sais, c’est que je n’ai pas aujourd’hui moins de 250 à 300 masters que j’ai encadré qui sont aujourd’hui dans la nature. ». « Pour les doctorats, j’ai fait soutenir deux doctorats. », avance -t-il.  Cette persévérance lui a valu d’être nommé ministre en charge de l’énergie le 12 janvier 2016. Un domaine qu’il maitrise et dont il est passionné. Il a entamé à cet effet, plusieurs chantiers dans le domaine du solaire.

L’ancien ministre nourrit le rêve de mettre en œuvre davantage des livres liés aux questions de l’énergie. Une autre ambition et pas des moindres, c’est travailler à être un expert reconnu au plan international dans le secteur de l’énergie.

                                                                                         Brayak SAWADOGO

                                                                                    Leonella OLOUKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici